Magazine

Edito

il y a 3 mois

Paris Beats X Stories avec S.pri Noir, Clotilde Chaumet et Prince Waly

Pour tester les derniers écouteurs de Beats by Dre, YARD a choisi trois personnalités. S.pri Noir, Clotilde Chaumet et Prince Waly ont durant une journée pu tester les 8 heures d’autonomie des Beats X ainsi que leur technologie Fast Fuel permettant une autonomie de 2 heures en 5 minutes de recharge. Entre les rues de Paris et Montreuil, ils ont pu apprécier l’acoustique claire ainsi que l’ergonomie flexible du cordon flex-form et ses écouteurs magnétiques. 

Avec S.pri Noir, la musique est un travail et une passion qu’il prend soin d’alimenter en toute occasion. Deux ans après la sortie de l’album « Le Monde Ne Suffit Pas », l’artiste qu’on a pu retrouver sur de nombreux featuring, revient avec le titre et la vidéo de « Skywalker » et enchaîne les rendez-vous et les appels entre ses sessions d’écriture et d’enregistrement studio pour préparer la suite…

 

Avec Clotilde Chaumet, la musique est présente tout au long de la journée. Elle commence par préparer ses playlists pour son cours de yoga hip-hop TIHHY (Très Intense Hip-Hop Yoga) mais aussi pour ses sessions chez Dynamo. Elle a fait de sa passion pour la musique son outil de travail pour dispenser les bonnes ondes avec déjà plus d’un millier de sessions d’indoor cycling à son actif.

 

 

Enfin, en arpentant les rues de Montreuil avec Prince Waly, on envisage facilement la musique comme la bande-son du film de sa vie, une soundtrack d’une autre époque, assez nostalgique. L’époque des premiers succès du rap français et son style intemporel. Tout un univers en parfait accord avec l’EP « Junior » qu’il sortait en collaboration avec Myth Syzer en 2016.

 

 

Photos : @Yannick_Roudier

Ecrit par YardStaff

Vous aimerez aussi

Agenda

[27.09] Paris L.A. Bruxelles au RBMA Festival Paris

En savoir plus
Agenda

[21.03] The Hop réunit Mac Tyer, Casey, Jazzy Bazz, S.Pri Noir et Espiiem

En savoir plus
Interview

Prince Waly : « Avant ils étaient à la recherche de la « street crédibilité », mais ça ne veut plus rien dire »

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *