Magazine

Article

il y a 3 mois

Steve Lacy n’a que 18 ans, et produit déjà pour Big Sean et Kendrick Lamar

Syd n’est pas la seule membre de The Internet à partir en solo et à se faire une place dans le paysage de la pop californienne. Désormais, il faudra également compter sur Steve Lacy, la plus jeune recrue du groupe.

Le morceau groovy de J Cole “Foldin Clothes” de J Cole n’aurait jamais vu le jour, si la mère de Steve ne l’avait pas traÎné pour s’inscrire un jour dans le groupe de jazz de son lycée. C’est là qu’il rencontre Jameel Bruner, le frère de Thundercat et futur membre du groupe the Internet.

“J’étais super énervé contre ma mère (…) Jameel m’a fait écouter toutes ces musiques et une fois diplomé, il a commencé à m’inviter dans le studio de Syd.”

S’ensuit la sortie de l’album “Ego Death” de The Internet, son vrai premier projet en tant que co producteur. Un projet pour lequel il avoue n’avoir jamais eu d’expérience avant. Epaulé par les autres membres du groupe, salué par la critique, “Ego Death” lui ouvre la voie royale qui le mène directement à une nomination aux Grammys. Une carte de visite parfaite pour poser ses lignes de basses malignes sur une floppée d’autres albums, comme celui de Big Sean et Jhené Aiko, “Twenty 88”, “Only Girl” de Kali Uchis et Vince Staples, ou plus récemment sur “PRIDE” de Kendrick Lamar sur l’album DAMN. Steve raconte:

“Le morceau que j’ai produit pour lui vient d’une session acoustique enregistrée sur mon iPhone. Je l’ai fait écouter à Anna Wise (artiste présente sur PRIDE ayant collaboré sur les 3 derniers albums de Kendrick ndlr) comment enregistrer sa voix dessus sur ce riff de guitare et un petit loop de batterie (…). Kendrick l’a entendu et m’a dit “yo donne moi ton numéro, je veux ça”. (…) il l’a adoré. Quand je l’ai recontacté, il m’a dit qu’il avait terminé l’album, je lui ai demandé le tracklist, il m’a répondu “LOL” avec un émoji.”

 

 

Un son lo-fi un peu crade, enregistré sur Garage Band qui fait penser à Mac DeMarco ou Connan Mockasin, loin des habituelles productions léchées de Kendrick, élargissant un peu plus son spectre sonique. Une patte que l’on retrouve dans son EP solo, sorti cet année, lui aussi entièrement enregistré sur iPhone.

 

 

Difficile à croire que le californien n’est dans le game que depuis deux ans vu l’accumulation de collaborations, et les prochaines à venir: d’autres morceaux avec Kali Uchis, le nouvel album de The Internet, et entre deux des coups de mains à tous les membres du groupe, comme le tout récent album de Matt Martians.

A seulement 18 ans, il ne fait aucun doute qu’il deviendra la tête de proue de la relève post Odd Future aux côté d’artistes comme Raury, avec cette idée de libre navigation entre les styles allant de la soul à la pop bricolée. Ils appellent ça “indigo”, comprendre la jeune génération éveillée.

 

Ecrit par Eric Rktn

Je parle souvent de pop culture sur Twitter: @eric_rktn

Vous aimerez aussi

Agenda

[04.04] The Internet en concert au Trabendo

En savoir plus
Soul

STEVE LACY – SOME

En savoir plus
Pop

Kali Uchis ft. Steve Lacy, Vince Staples – Only Girl

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *