Magazine

il y a 2 mois

NWCMRS : Lord Esperanza

Pour cette fin de semaine, YARD choisi de vous présenter un artiste aux multiples talents, et qui mériterait d’avoir plus d’exposition.

 

Age : 20

Ville : Paris

Instagram : @Lordesperanza

Twitter : @Lordesperanza

 

Présentation

Lord Esperanza, c’est une référence au roman Vendredi ou la vie Sauvage de Michel Tournier, réécriture de Robinson Crusoé (Defoe). J’ai choisi ce nom il y a déjà 4 ou 5 ans et j’avais été touché par l’idée de donner de l’espoir aux gens.
Lord, c’est la particule qui s’est rajouté avec le temps et qui a finit par représenter l’entité plus schyzophrénique de mon personnage, plus condescendante, moins sensible que Esperanza qui résulte souvent du témoignage d’un jeune sur le monde qui l’entoure.

 

Comment en es-tu venu à faire cette musique ?

J’ai toujours aimé écrire, le rap était la suite logique des poèmes et petites histoires que j’écrivais étant plus jeune. L’envie réelle est venue avec l’essor de la nouvelle école, mais surtout quand je me suis rendu compte que c’était ce que je voulais faire, et qu’il fallait que je travaille beaucoup pour donner naissance à mes rêves.

 

Comment tu définirais ta musique ?

Je pense que c’est avant tout le résultat de multiples influences et d’une volonté d’innovation, mais je préfère laisser chacun se l’approprier car je fais trop de choses différentes pour pouvoir le résumer à un seul terme.

 

 

La genèse du titre « Emily »

Mon producteur Majeur Mineur m’a fait écouter la prod, j’ai tout de suite accroché et j’ai commencé à l’écrire l’été dernier, quad j’étais aux USA. Pour l’anecdote, j’ai eu du mal à trouver la première ligne mais dès que c’était fait le reste est sorti en moins d’une heure !

 

Où étais-tu il y a un an et où t’imagines-tu/te projettes-tu dans un an ?

Il y a un an, je sortais « Luxury » un EP 3 titres en collaborations avec mon G, Pollux. Les temps ont bien changé depuis mais je suis fier de tout ce qui a précédé « Drapeau » Noir car ce qui m’a forgé. Dans un an… Disque d’or ? (rires) Je me vois  dans l’écriture de mon premier album, proche des miens, heureux, et épanoui dans ce que je fais ! Sinon, je me vois auprès de Majeur Mineur en train de cuisiner la suite.

 

 

 

Ecrit par YardStaff

Vous aimerez aussi

Article

Faire battre le cœur de Washington D.C.

En savoir plus
Article

Le nouvel album de Snoop Dogg “Neva Left” en écoute

En savoir plus
Interview

Ex-Ile, Le Spleen ou leur idéal

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    MaitreZelKao says:

    Ce type est vraiment un gars bien, big up à lui j’espère qu’il attendra son rêve !