Magazine

A la rencontre de

il y a 3 années

Tonton Marcel : « Je veux mettre les rappeurs face à ce qu’ils sont »

« Tonton Marcel, toujours au cœur du terter pour la caméra N-da-Hood.com », une phrase qui résonne chez tous les amateurs du hip-hop. Avec son site, le journaliste formé à l’école de la débrouille a roulé sa bosse et sa caméra dans toutes les banlieues de la région parisienne à la traque de ces rappeurs qu’il aime tant. Sa truculence et son humour ont rendu certains de ses entretiens mythiques sur Internet où on retrouve des artistes comme nous ne les voyons jamais dans les médias. Aujourd’hui nous avons pu l’interviewer dans une autre activité beaucoup moins répandue que celle qu’il occupe sur You Tube mais plus rémunératrice : cuisinier.

 

Tonton-Marcel

 

Bon déjà peux-tu te présenter ?

Tonton Marcel c’est le journaliste, Marcel c’est le cuisto, et papa c’est le papa.

Comment ça a commencé N-da-Hood.com ?

Ça a commencé quand j’habitais aux États-Unis à Denver, j’étais cuisinier là-bas en fait. Je suis rentré en France parce que j’en avais marre d’y être et j’avais créée une marque de vêtements aux États-Unis qui s’appelait MLK. Il y avait un petit du quartier de Ol’Kainry [Le canal d’Evry, ndlr] qui est venu chez moi pour que j’habille deux petits rappeurs qui commençaient à monter.

Toi tu es de Grigny ?

Moi à la base je suis un mec de Grigny, Evry, Corbeil, les Ulis, je suis un peu de partout. Donc le petit du quartier en question s’y connaissait en informatique, il savait monter des sites et il m’a demandé si je connaissais le site de rap Booska-P. Moi je ne connaissais pas le site de rap Booska-P car j’étais aux États-Unis… On est allés dessus et il m’a dit qu’il pouvait me faire un meilleur site que celui-ci, si je voulais. Donc le lendemain j’ai été au Carrefour d’Evry Courcouronnes, j’ai volé une caméra et j’ai lancé mon média.

C’était il y a 6 ans quasiment. J’étais aussi cuisinier et je me suis lancé dans la création d’un média. J’avais une réelle envie de mettre en place une activité parce que ma femme travaillait le soir et je savais que je devais m’occuper quand elle n’était pas là. Le soir je pouvais aller filmer des rappeurs. Au départ j’ai fait ça pour rigoler.

Tu étais dans ce milieu avant ?

Je ne connaissais personne mais mon grand frère est très connu dans le game. C’était un Black Dragon avec Joe Dalton et tout. Il a fait la sécurité des NTM, c’est un bon ami de Zoxea, de Jean Gabin, et Kool Shen. C’est aussi un bon pote de l’ex-manager de Booba, Mathéos et un bon ami de Kery James.

Quand j’ai commencé à monter ce site, je ne parlais jamais de mon lien de parenté avec mon frère. Ça a vraiment commencé à se savoir au moment de l’histoire concernant Rohff, MC Jean Gabin et Joe Dalton. Cette histoire à Montreuil avec Jean Gabin, Jean Gabin avait répondu mais Joe Dalton n’avait pas encore répondu. Mon grand frère m’a appelé pour me dire d’interviewer pour qu’il me donne sa réponse. J’avais besoin à ce moment là d’une vidéo qui fasse parler du média tout de suite donc mon frère a fait marcher ses relations. On peut dire que c’est grâce à Joe Dalton que mon site a été connu en fait.

 

Tonton-Marcel4

 

C’est un peu ton fond de commerce de jouer sur les clashs ?

C’était mon fond de commerce, fut un temps. Aujourd’hui, mon fond de commerce c’est de faire découvrir de nouveaux talents. J’étais à la base de la découverte de Gradur, j’étais à la base de la découverte de Mister You, j’étais à la base de la découverte de Sexion d’Assaut, j’étais à la base de la découverte de la MZ. Ça fait 6 ans que je suis dans le game, et la plupart des rappeurs qui sont connus maintenant, sont tous passés devant ma caméra bien avant de percer. Donc qui les a fait découvrir ? C’est Tonton Marcel. Ils ne peuvent pas le nier, ils peuvent aller voir la date sur You Tube à laquelle j’ai posté leur interview donc ils ne peuvent pas démentir ces rappeurs.

Sadek t’avait reproché de désunir le mouvement hip-hop en opposant les rappeurs entre eux ?

Tonton Marcel c’est pas un fouteur de merde. Tonton Marcel est un journaliste. Sadek, je comprends sa réaction. On a eu l’occasion de se revoir plusieurs fois dans des endroits intimes pour discuter. Il a compris ma démarche, il a vu l’amour que j’ai réellement pour le hip-hop. Il a compris que cette confrontation dans la vidéo ne devait pas avoir lieu. Il avait un truc sur le cœur à dire. Mais quand on regarde bien dans le fond, je fais que poser des questions ! Une personne peut toujours refuser de répondre. Aujourd’hui, tu peux me poser une question je peux te dire : « On passe ! » Pourquoi je vais dans le fond ? Parce que je sais que ces deux rappeurs sont en embrouille, je sais très bien qu’une fois que je vais dégainer la caméra, on va voir si, comme ils disent : « Il est chaud ! ». Voilà moi je ne cherche pas les embrouilles moi je te pose une question après tu réponds ou tu y réponds pas.

En fait tu veux mettre les gens face à ce qu’ils sont ?

Je veux mettre les gens face à ce qu’ils sont, effectivement. Tu dis que t’es un gangster ? Alors montre-moi que tu es un gangster. Tu dis que tu roules dans une Bentley ? Montre-moi que t’as vraiment la Bentley. Tu dis que demain tu vas acheter une Ferrari ? Alors j’irai avec toi avec ma caméra et tu vas me montrer que tu vas acheter la Ferrari. Ne vends pas de rêve aux enfants ! Sinon Tonton Marcel viendra montrer que tu ne vis pas ce rêve-là. Regarde-moi je suis cuisinier, je suis dans ma cuisine, je suis dans un restaurant, je ne roule pas sur l’or. Certes, j’ai de l’argent pour mes enfants, pour payer mon loyer, je n’ai pas de soucis ; mais je n’irais pas dire aux gens : « J’ai pris un gun, j’ai tiré tout ça. » Non ! Je suis un simple journaliste. D’ailleurs je m’en fous de tout ce que les gens peuvent dire et que j’ai créé des embrouilles. Où est le problème ? Je suis encore là, personne ne me casse les couilles.

 

Tonton-Marcel12

 

Tu as un métier, tu as une famille, pourquoi tu te casses la tête à faire tout ça? Pourquoi tu ne restes pas calmement avec tes enfants à t’occuper d’eux ?

Tu vois, je pense que depuis que je fais ce pseudo-journalisme rap, c’est la meilleure question qu’on m’ait posée. Tout simplement parce que j’aime ce truc-là. Regarde, je gagne bien ma vie, j’ai de l’argent qui tombe, pourquoi je me prends la tête à aller m’embrouiller avec des rappeurs de merde qui me cassent les couilles tous les jours ? Parfois, tu leur demandes de l’argent et ils ne te payent même pas alors que dans leurs clips ils disent qu’ils ont des Ferrari, la dernière Louis Vuitton, la dernière Zanotti et ils font des clips à 15000-30000 € mais ils ne sont pas foutus de payer une interview à 100 €. J’aime vraiment ce que je fais, sinon ça ferait déjà longtemps que j’aurais arrêté.

Tu te vois arrêter aujourd’hui ?

Je pourrais très bien arrêter. Mais arrêter pourquoi ? On aime ça, à force ça devient une drogue. Je ne fume pas, je ne bois pas, mais c’est vrai que je baise beaucoup ! À cause de la célébrité, j’ai tellement de groupies maintenant ! C’est pour te dire que j’aime vraiment cet art, j’aime la musique, j’aime le rap, j’aime dégainer ma caméra : « Tonton Marcel tous les jours au cœur du ter-ter en exclu pour la caméra de N-da-Hood.Com » même cette phrase elle est devenue mythique.

Et le plan aussi, le panorama de haut en bas ?

[rires] Le plan est devenu mythique ! Carrément maintenant, il y a des parodies sur moi tu vois. Un jour, un journaliste de rap m’a interviewé m’a dit « Tonton Marcel, le journaliste qui a plus de buzz que les rappeurs » Je te jure, je vais dans des endroits avec des rappeurs connus, et les gens me demandent des photos. Il y a plein de journalistes, ils dégainent leurs caméras, et rien ne se passe. Quand Tonton Marcel dégaine la caméra, tout le monde vient comme des mouches ! Pourquoi ? Il se passe un truc avec Tonton Marcel. Il va y avoir la question qui va faire que vraiment la vidéo va buzzer tu vois.

 

Tonton-Marcel11

 

Finalement tu es un flambeur non ?

Oui mais c’est le game ça aussi. Il faut faire plaisir aussi à sa fanbase : Twitter, Facebook… Et c’est vrai que la dernière fois que j’étais à Monaco, j’ai mangé un burger à 50 euros. Oui c’est la vérité ! Oui la dernière fois que j’étais à Monaco, j’ai une copine à moi qui est venue me chercher en Ferrari ! Tu vois, je vais pas mentir c’est la vérité. Moi ce que je dis, je le vis vraiment. Ce ne sont pas des mensonges. J’ai acheté deux paires de McFly, une pour moi, une pour mon frère. Ça participe au mythe de Tonton Marcel.

Quelque part, tu deviens un acteur, comme beaucoup de rappeurs.

Je deviens acteur sans m’en rendre compte à force de filmer des acteurs dehors. Regarde, j’étais en soirée privée avec Joey Star, il me dit : « Tonton Marcel, je regarde tes vidéos… Continue, ça déchire. » Quand des mecs comme ça te disent ça, ça fait plaisir. J’étais avec Akhenaton « Tonton Marcel ça déchire » donc finalement tu t’en bats la race de ce que les autres rappeurs pensent de toi.

La dernière fois, je me promène dans le XVIème, j’ai croisé des enfants qui normalement ne devraient pas regarder mon site, mais ils font des photos avec Tonton Marcel : « C’est pas toi Tonton Marcel ?! ». C’est pour te dire que j’ai plus de buzz que les rappeurs. Les gens sont prêts à me donner des cachets pour que je vienne les filmer en Suisse, en Belgique. Mais j’ai pas le temps, j’ai un métier moi : je suis cuisto ! J’aime bien couper mes petits oignons, mes carottes, tu vois.

 

Tonton-Marcel9

 

Est-ce qu’il y a des rappeurs qui t’ont déçus ?

Il y a énormément de rappeurs qui m’ont déçu. Je ne veux pas citer de noms. Il y a 6 ans, tu m’aurais posé la question je t’aurais cité des noms. Parce que j’étais prêt psychologiquement à les affronter, tu vois ce que je veux dire ? Aujourd’hui ça ne m’intéresse pas. Je fais mon guignol, je fais mon truc comme mon frère Morsay et on avance. Même si je suis en clash avec lui, la meilleure personne dans le rap français, humainement c’est Morsay. Beaucoup dans le rap français m’ont dit : « Tonton Marcel, quand je serais au sommet tu le seras avec moi. »

Toi qui demande aux rappeurs d’assumer, tu ne dévoiles pas les noms ?

Ouais il faut assumer. Mais j’ai 36 ans, j’ai 2 enfants, qu’est ce que je vais aller me casser les couilles à créer des embrouilles. Tu sais aujourd’hui quand Melty Buzz ou France 24 parlent de moi, c’est comme spécialiste du rap français. Tonton Marcel n’est plus le clasheur ou celui qui ramène du clash dans le rap français. Voilà, je suis devenu un journaliste. Même Olivier Cachin quand il me voit, il me serre la main parce qu’il sait le travail que je fournis. Tous le savent ! Les clashs, j’ai laissé ça à d’autres sites. Je vais te dire un truc : le clash fait partie du rap mais réellement il ne valorise pas le rap.

Tu dis que le clash ne valorise pas le rap… Mais tu y as contribué ?

C’est moi qui ai ramené les clashs entre Booba et Rohff  ? C’est moi qui ai ramené le clash entre Booba et la Fouine ? Quand les gros piliers du rap s’embrouillent, ils ne passent pas par moi. Pourquoi ? Parce qu’ils savent qu’ils n’assumeront pas les questions que je vais leur poser. Ils passent devant Fred de Skyrock qui leur pose des petites questions molles. Mais venez vraiment passer devant la caméra du terter, montrer aux petits jeunes que vous êtes de vrais thugs. Vous n’allez pas assumer parce que je vais vous déchaîner des vraies questions.

 

Tonton-Marcel17

 

Tu m’as dit que pour toi, le rap était une drogue.

Oui c’est une drogue, mais il n’y a pas de média dans le rap français avec tout le respect que je dois à Rapelite et avec tout le respect que je dois à des sites comme Booska-P, vous êtes des sites de rap ou vous êtes des sites de l’élite ? Rap – Elite…

Le vrai rap n’est pas en maison de disque, le vrai rap est dans les quartiers, fait par les jeunes. Va donner de la force aux jeunes ! Ça fait combien de temps que je n’ai pas vu de découvertes sur des sites de rap en dehors de Tonton Marcel ? Tu vas sur des sites de rap, tu as découvert qui sur Booska P ? Tu as découvert qui sur Rapelite dernièrement ? Il faut dire qu’eux ils vont dans le sens des maisons de disque tout simplement.

Comment tu procèdes avec les artistes ?

Ma manière de procéder, on la voit il n’y a même pas besoin d’en parler. Je vais dans la rue et je vais les chercher les artistes. On peut dire que je leur cours après, je suis un peu un paparazzi. Ces mecs ne sont pas des paparazzis, ces sites que je viens de citer en ont rien à foutre du rap. C’est la vérité.

Quelle est la chose la plus folle que tu ais faite pour une interview ?

Le seul truc de ouf que j’ai fait, c’était pour filmer tous les anciens joueurs du Paris St Germain qui organisent chaque année un événement à Courbevoie. J’ai fouillé les poubelles pour récupérer un pass VIP Presse et j’en ai trouvé 4. Tout le monde est rentré avec moi et j’étais en tongs. Le seul journaliste avec une petite caméra et je posais des questions à Raï et il répondait. Toute la sécurité se demandait qui j’étais. J’ai dit « Je suis le site de rap » après Raï réplique en disant « N-da-Hood ». J’ai encore les vidéos à la maison.

 

Tonton-Marcel13

 

Finalement, tu es un journaliste qui a aussi compris le tournant de l’ère d’Internet ?

Ouais c’est vrai qu’on a compris comment marche la communication parce que tout simplement on essaye d’anticiper. Aujourd’hui on sait que pour promouvoir notre propre média c’est les réseaux sociaux. Tu sais quoi ? Si aujourd’hui c’est la merde qui marche, je n’arrêterai pas de chier ! Si je marque « Salut ça va ? » sur une interview les gens ne vont pas cliquer. Si je mets « Booba s’embrouille avec untel » les gens vont cliquer. Pourquoi ? Parce qu’ils aiment que les embrouilles. Donc effectivement c’est les mots « dangereux » qui accrochent et qui donnent envie aux gens de cliquer. C’est pas nous qui avons inventé ça. Nous on a juste suivi ce que font les journaux et on l’a remis sur Internet. Quand il y a eu la Coupe du Monde en 2006 en Afrique du Sud ils avaient dit qu’Anelka avait dit « fils de pute » à Domenech pourtant c’est faux ? On a rien inventé, le monde s’est créé avant nous. On ne fait que suivre le cours de l’histoire c’est tout.

 

Tonton-Marcel8

 

Donc toi tu t’en fiches, tu veux juste que ça marche ?

Je m’en fiche je veux juste que ça marche. Voilà c’est tout. Je suis tout simplement un journaliste qui veut faire fonctionner son média.

Aujourd’hui tu as des potes dans le rap ?

Non je n’ai pas de potes dans le rap et je n’en veux pas. Le seul pote que j’ai c’est Morsay, mais je suis en clash pour l’instant avec lui.

Vous êtes en clash ?

Ouais on est en clash parce qu’il me doit de l’argent il me doit 30 000 euros. Tu connaîtras l’histoire, elle arrive.

Tu ne veux pas nous raconter ?

C’est personnel ça ! Mais franchement, je n’ai pas de potes dans le rap. Youssoupha a dit une fois « Marcher avec n’importe qui, ça ne sert à rien du tout ». Je veux bien filmer tous les rappeurs, devenir potes avec eux mais pas proche. Le rappeur est ami avec toi parce qu’il sait très bien que tu peux lui apporter quelque chose…

 

Tonton-Marcel2

Photo : Yannick Roudier

Ecrit par Julien Bihan

Rédacteur en chef. Le seul à savoir lors de l’entretien le point commun entre Brit Air, Didier Drogba et un Pokémon qui chante.

Vous aimerez aussi

Article

Gizo Evoracci, le marchand de glaces

En savoir plus
Agenda

[05.09] YARD présente « 30 ans de Rap Français » à la Cigale

En savoir plus
Interview

93 Days of Summer : Fanny

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Rac-chi says:

    2010 la coupe du monde en Afrique du sud, bonne interwieu✔