Magazine

il y a 3 mois

Comment est-ce que IKEA s’est retrouvé au centre de la mode ?

Vous le voyez depuis quelques semaines sur tous vos réseaux: IKEA est devenu la nouvelle marque à la mode. Enfin, ce n’est pas tout à fait ça. La marque suédoise de mobilier que l’on connaît tous n’a jamais voulu se faire une place aux côtés des Margiela ou autres Chanel. L’effervescence a commencé lorsque Demna Gvasalia, créateur de la marque Vetements (oui, sa marque s’appelle bel et bien “Vetements”) et maintenant directeur artistique chez Balenciaga, a sorti un tote bag, qui ressemble très fortement au sac que l’on trouve chez IKEA. Seule différence : le prix. Lorsque vous pouvez trouver le sac appelé “Frakta” à 80 centimes chez IKEA, la version Balenciaga, elle, coûte 2145€. Niveau budget, ça pique un peu. La marque suédoise a même répondu à l’imitation: “Nous sommes profondément flattés par le fait que le sac Balenciaga ressemble à l’emblématique sac bleu IKEA à 80 centimes. Rien ne bat la polyvalence d’un bon gros sac bleu !” Si le détournement du sac peut faire rire, personne ne savait à quel point l’internet irait loin avec cette tendance: chaussures, casquettes, pantalons, bobs et même string, on arrête plus la machine IKEA.

 

 

Si l’on voyait déjà Demna Gvasalia porter une veste IKEA en janvier lors du défilé Vetements, la marque suédoise inspirait certains designers bien avant ça. En 2014, Alexandra Hackett, une créative australienne, imaginait un bob et des portefeuilles IKEA. L’année dernière, c’est la créative @ililtokyo qui revisitait des tongs japonais ou encore des chokers façon IKEA. Aujourd’hui, après le sac Balenciaga, le custom jaune et bleu continue à prendre de l’ampleur. Un mec a repeint ses Yeezy Boost Cream White juste pour surfer sur la vague, le designer @brucehatoo a créé un concept de Nike Uptempo IKEA et on a même vu une Balenciaga Speed Trainer aux couleurs de la firme suédoise. Parmi les pièces les plus folles, on peut citer le masque à gaz IKEA, le string qui va avec ou encore la “Frakta Watch”. Même Colette avait collaboré avec le géant suédois, en revisitant le même sac “Frakta” qui fait parler de lui aujourd’hui. En fait, il y a depuis 1 ou 2 ans une nouvelle vague dans le monde de la mode, ponctuée par le détournement de logo.

 

 

L’exemple le plus flagrant serait celui de Jeremy Scott, directeur artistique chez Moschino, qui va jusqu’à s’inspirer de McDonald’s, Coca Cola ou encore Bob l’Éponge. C’est exactement grâce à cette vague que Demna Gvasalia et sa marque Vetements se sont rapidement imposés. Ces marques ont réussi à créer du cool avec du banal ou du dépassé. C’est faire preuve de “je-m’en-foutisme” général que de porter du IKEA ou du Bob l’Éponge en allant à un défilé Dior, et s’en foutre, c’est avoir une attitude, c’est être cool, ça marche ! Finalement, si vous faîtes partie de ceux qui ne supportent plus de voir cette association de bleu et de jaune, ne vous inquiétez pas, la tendance ne devrait plus avoir que quelques jours à vivre.

 

Ecrit par Alex Dobé

Vous aimerez aussi

Article

Tyler, créateur sur les traces de ses pères

En savoir plus
Fashion

« Children of Vices », nouvelle collection capsule de CHMPGN

En savoir plus
Fashion

Street Style au pop-up store Louis Vuitton x Supreme

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *