Magazine

Article

il y a 4 mois

Damn…Kendrick est bel et bien de retour

Après nous avoir fait languir avec l’annonce officieuse (dans le titre « The Heart Part IV ») d’un évènement – que beaucoup ont pris pour la date de sortie de son nouvel album – Kendrick Lamar a dévoilé la semaine dernière que son futur album sortirait ce vendredi 14 avril.

Aujourd’hui, le rappeur de Compton a non seulement dévoilé la cover de « Damn », le nouvel album en question, mais il partage également la tracklist de ce dernier.

 

 


Il est intéressant de remarquer le concept de dualité mis en place grâce aux couleurs et au positionnement des éléments.


 

Vous l’aurez compris, esthétiquement le parti pris de Kendrick Lamar est vraiment d’être dans une démarche minimaliste. Comme ces dernières annonces et leur stratégie de communication, K.Dot se débarrasse du superflu pour se concentrer sur les choses essentielles.
Nous savons à quel point le rappeur tient à créer une cohésion parfaite sur chacun de ses projets. Cela passe généralement par un tracklisting étudié au millimètre près, permettant d’alimenter et accentuer le storytelling tout au long de son album. Ici, il est intéressant de remarquer le concept de dualité mis en place grâce aux couleurs et au positionnement des éléments : le noir et le blanc nous rappellerait l’opposition entre le bien et le mal. Mais le fait d’avoir l’artiste en tee shirt blanc dans la partie sombre de la cover nous renvoie au concept du Yin et du Yang, idée beaucoup plus profonde et variée que l’opposition du bien et du mal galvaudée par la culture occidentale.

Si l’on souhaite aller plus loin, on peut constater que les titres des morceaux et leur positionnement dans le tracklist ont sans aucun doutes leur importance : sur un découpage à trois temps (référence à la Sainte Trinité catholique ?), on partirait alors du symbole du sang, élément important dans la religion catholique (pour son rapport à la filiation notamment et rappelez vous, il y a peu, Kendrick nous parlait de sa future famille et de son futur album) et la culture rapologique pour passer à l’échelle macro et l’ADN, toujours en rapport à l’identité. Puis, le twist intervient en plein milieu avec le titre « Humble » que nous avons pu découvrir à travers son étonnant visuel.

 

 


La transition de la chenille « Good Kid, Maad City » à l’insecte majestueux « To Pimp a Butterfly »


 

Comment ? Vous dites ? Oui, c’est vrai, la première image du clip est un Kendrick Lamar grimé en Pape ou du moins en membre du clergé faisant dos à la lumière (qu’on pourrait interpréter par le savoir ou par une présence divine). Et alors ? Le diable est dans les détails on vous dit…

À présent, nous sommes plutôt dans le ressenti, la conscience de son être, de sa place dans le monde avec « le soi » comme diraient les psychanalystes post-freudiens, grâce aux titres de réflexion : Pride, Humble, Lust ou encore Love.
La troisième et dernière partie serait l’élévation de l’âme à l’étape spirituelle (nous avons quitté l’enveloppe charnelle et avons dépassé l’étape des sentiments envers soi mais aussi envers les autres), avec « Fear » (la peur), élément indispensable dans la construction spirituelle : la peur de mourir et par extension la peur de l’inconnu. Enfin, l’album s’achèverait sur le titre « Duckworth » qui n’est autre que le patronyme de Kendrick. Comme pour boucler la boucle et ce cercle vertueux, l’artiste a fait son cheminement : la transition de la chenille « Good Kid, Maad City » à l’insecte majestueux « To Pimp a Butterfly » qui prend conscience de son être voué à une réalité en noir ou blanc (avec un peu de Kendrick au milieu), et révèle alors toute l’ampleur de son être. Damn !

 

 

Tracklist :

1. Blood

2. DNA

3.Yah

4. Feel

5. Loyalty ft. Rihanna

6. Pride

7. Humble

8. Lust

9. Love

10. XXX ft. U2

11. Fear

12. God

13. Duckworth

Ecrit par Mac Gufff

L'ombre au fond dans le gueuloir de Gustave.

Vous aimerez aussi

Interview

Noah Carter fait partie de cette génération d’artistes qui s’affranchit des frontières

En savoir plus
Interview

Cahiips : du Sheguey Squaad au 77, trajectoire d’un surdoué de la rue

En savoir plus
News

Young Thug sort « Guadalajara », un nouveau banger

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *